Al-Mugawir par Icarasht

Vos récits d'Aventure, vos essais, vos œuvres et la recherche de joueurs
Avatar de l’utilisateur
Icarasht
Compagnon
Messages : 127
Inscription : 29 déc. 2012, 11:25

Al-Mugawir par Icarasht

Message par Icarasht »

/!\ SPOILER /!\ /!\ SPOILER /!\ /!\ SPOILER /!\ /!\ SPOILER /!\ /!\ SPOILER /!\ /!\ SPOILER /!\ /!\ SPOILER /!\ /!\ SPOILER /!\

Mes joueurs, si par hasard vous passez par là, arrêtez tout de suite la lecture ! ;)

Cela faisait longtemps que je voulais faire jouer cette merveilleuse campagne mais jamais je n'ai eu le groupe pour le faire. Ce n'est en effet, pas une campagne destinés à des joueurs découvrant l'univers de Nephilim. Avec 3 joueurs connaissant bien l'univers et 3 autres ne le connaissant pas, mais étant rôlistes depuis quelques années, je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais !

Il faut savoir que je joue avec des règles persos. Les règles de la quatrième éditions ayant totalement déçu mes joueurs (et moi-même en partie) et celle de la troisièmes édition souffrant de quelques manques. Surtout, j'avais envie d'avoir des sciences occultes complexes dans les règles; reposant d'avantage sur des choix que sur un jet de dés. Je rentrerais peut-être dans les détails plus tard. ;)

Préparation

Pour le groupe, j'ai clairement dit à mes joueurs que leurs personnages devaient avoir un avis sur l'humanité, positif, négatif ou neutre ; et qu'idéalement, ils devaient s'en préoccuper. Cela signifie que j'ai conseillé plusieurs Arcanes Majeurs qui auraient de l'intérêt dans la campagne :
- Le Bateleur
- L'Impératrice
- Le Pendu
- Le Soleil
- La Maison-Dieu
- La Justice

J'ai déconseillé les Arcanes n'ayant pas vraiment d'avis sur l'humanité, comme l'Etoile ou la Roue de Fortune par exemple.

Finalement, mon groupe est constitué :
- d'un Eolim mage, adopté du Chariot (débutant). Même si dans un premier temps, je n'avais pas pensé au Chariot, la recherche de l'optimisation du Simulacre et les rapports de l'Arcane avec la technologie humaine en font un perso qui aura parfaitement sa place dans la campagne. La campagne fera surement de lui une figure au sein de son Arcane, le premier Nephilim capable d'utiliser son Simulacre pour pratiquer une Science Occulte.

- d'un Onirim alchimiste, proche de l'Arcane du Soleil mais non adopté (débutant). Le joueur ne se sentait pas de jouer un adopté mais aimait bien la philosophie du Soleil. C'est parfait. Son contact chez le Soleil est l'espèce de docteur du Soleil qui viens occulter les persos à Cordoue. Cela évite de le faire arriver comme un cheveux sur la soupe. La campagne le verra soit totalement délaisser le Soleil, soit se faire adopter suivant son attitude à l'égard de la Qiyas.

- une Hydrim kabbaliste, prométhéenne et Adoptée de la Synarchie (expérimentée). Prométhéenne déçu par les Mystères, ne trouvant pas sa voie au sein du Bateleur, jugeant le Soleil ou l'Impératrice trop extrêmes... La Synarchie avec sa volonté de créer un monde où humains et Immortels auraient leur place lui convinrent beaucoup mieux. Elle n'est pas Illuminée et ne connait pas l'existence de la Pierre Angulaire. Elle est à la tête d'une cellule travaillant sur le projet Roi des Rois et son rôle est de chercher des infos sur la vie d'Hiram pour trouver les raisons qui font que Salomon ne reconnait pas son ancien ami dans le clone. Son contact est naturellement Elmira Sanchez ! Je ne sais pas où ça va conduire le perso, mais ça promet d'être génial ! :mrgreen:

- un Ar-Kaïm du Cancer (débutant). Le joueur ne connait que les bases de l'univers, tout juste le Ka et les Champs-Magiques. Le personnage pense être une sorte de super-héros et se retrouve par hasard au milieu des Immortels lors du passage dans l'Archipel de Brume. La campagne lui permettra naturellement appréhender la Qiyas, mais aussi de prendre conscience de son Epine Solaire.

- un Selenim Ethéré, Conjurateur (expérimenté). Il n'est pas un Yohualt-Techutlin, lui a poussé jusqu'en Asie où il a rencontré les Shen. Expulsé de Chine, il est devenu l'un des Khan des Steppes. Ses conquêtes l'ont poussé jusqu'en Inde, puis en Turquie, et finalement en Europe. L'incident de Tunguska l'oblige à fuir en France où il devient l'un des patrons des Triades parisiennes. Il fait des mafieux son cheptel et envisage de construire son Royaume à Paris, dans le 13ème. Les Selenim entretiennent une relation étrange avec le Ka-soleil, ils s'y intéressent forcément. Sera-t-il un partisan de la Qiyas ou un détracteur ? Bonne question.

- un Bohémien Gitan (expérimenté). Les Gitan sont les protecteurs des autres caravanes. Sa destinée est de devenir le protecteur de la caravane At-Tauriq. Une voyante a dit de lui qu'il reprendrait une quête abandonnée il y a des siècles, qu'il deviendrait le compagnon et amis des Immortels qui l'arpenteraient, comme Hiram fut l'ami de Salomon.

L'Archipel de Brume

Voici le résumé de la partie :
Vous vous êtes donc retrouvé on ne sait quand, où ou comment, sur une île désertique où il n'y avait aucun champs magiques, juste une lueur éblouissante en vision Ka. Les flots entourant l'île se perdaient dans la brume.

Rapidement, une fillette vient à votre rencontre. Elle dit être la petite fille du désert et avoir perdu son oncle, répondant au nom de Hiram. Il a été assassiné par trois personnes, qui elles-mêmes se sont ensuite suicidées sous la folie, à l'aide d'outils que vous avez associé à la franc-maçonnerie (Ciseaux, Compas et Marteau) ; avant de se noyer. Une branche d'Acacia ornait sa sépulture. Vous avez essayé de l’arracher mais elle s'est divisée en trois racines, une puant la vase et pourrissante, l'autre creuse et filandreuse formant des arabesques, la dernière gorgée de sève et tissant un réseau dans le sable. Impossible de retirer cette dernière racine qui achèvera l'existence de l'oncle selon la fillette.

Vous avez ensuite rejoint la jeune fille près de l'eau et certains ont cherché à dégager le cadavre de l'un des meurtriers qui s'est noyé. L'île s'est ensuite désagrégée dans l'eau puis vous vous êtes quasiment noyés. Certains, au bord de la mort, ont vue une apparition incroyable (que vous avez appelé la Sirène).

En remontant, vous avez fait la rencontre d'Abd Al-rahman, le futur calife d'Al-Andalous et de son compagnon Badr. Il était poursuivi par des assassins (vous pensez que ce sont des Abbassides). Le futur calife prévoyait de se marier avec la sirène et vous a invité à son banquet. En arrivant dans un port (que vous estimez être Alexandrie à cause du phare), vous revoyez la fille du désert, cette fois une belle jeune femme mais êtes attaqués et vous retrouvez à nouveau dans l'eau.

En remontant à la surface, vous trouvez un banquet déserté, comme si la fête avait tourné court. La fille du désert est cette fois une femme dans la fleur de l'âge. Elle vous dit que le mariage n'a pas eu lieu et que le calife a pris femme parmi les mortels, sa lignée s'est éteinte ; malgré la conquête de son émirat et l'édification des plus beaux jardins. Elle vous invite à retrouver ses larmes dans une vasque. Celles-ci sont mélangées à l'eau de pluie.

Certains d’entre-vous finissent par voir une nouvelle fois la sirène dans le reflet de l'eau. Cette apparition vous entraîne encore ailleurs. Mais cette fois-ci, vos sensations sont différentes, plus réelles. Vous avez livré un dur combat. Vous vous retrouvez devant un grand acacia, c'est la fin de l'automne. La sirène est assise sur un trône. Elle vous dit que le jardin se meurt dans son dernier automne, qu'il ne survivra pas à l'hiver et vous fait comprendre que vous, vous pouvez empêcher cela.

Nouveau ravissement mystique, vous êtes sur le parvis de la cathédrale d'Amiens, observés par quelques curieux...
Tous ont eu l'impression d'être paumés en permanence. Effet garanti ! :mrgreen: Le Selenim a même eu une grosse frayeur lorsqu'il est passé en Ouie-Ka et ma réponse fut "la Pavane est totalement muette, tu n'entends rien !".
Les attitudes de chacun ont varié, certains se sont laissés portés (l'Ar-Kaïm, l'Eolim et l'Hydrim), d'autres sont restés méfiants (l'Onirim et le Bohémien), enfin le Selenim demeura totalement hermétique à tout ça.

Les joueurs ont eu du mal avec la forêt des symboles, mais je pense que c'est normal pour des gens ancrés dans le XXIème siècles. Je ne suis pas mécontent du résultat. Ils n'ont pas encore compris que :
- Le rôle ésotérique d'Abd Al-Rahman
- Le rôle ésotérique d'Hiram
- Que la sirène est la clef de la Qiyas (ils n'ont aucune idée de son rôle)
- Que la dernière scène est un futur possible

Ils pensent que :
- Ils doivent reprendre une quête (c'est vrai !) pour ne pas laisser s'échapper la dernière occasion de l'accomplir
- Cette quête est une Agartha pour l'humanité (pas tout à fait, mais pas mal comme interprétation !)
- La Franc-Maçonnerie a une place importante dans la quête (ils n'ont pas idée ! :p )

Le passage le plus fastidieux fut celui de la vasque avec les larmes. Ce fut le Selenim qui en premier proposa une solution. Il ne m'a pas dit qu'il cherchait à distinguer les larmes, mais qu'il voulait faire fusionner les larmes avec l'Archipel de Brume, qu'il pensait être une manifestation de la sirène. Ainsi, un procéderait à l'union d'Abd Al-Rahman et de la Sirène. J'ai beaucoup aimé cette interprétation ! Les autres furent plus ou moins inspirés. L'Onirim passa carrément à côté, incapable de se détacher de sa vision matérialiste des choses.

Enfin, j'ai fait à chacun un petit topo de ce qu'ils ressentent au retour de l'Archipel.

Hydrim :
Limoges Amiens, ça fait une trotte. Que s'est-il passé ? Tu n'en sais strictement rien. Tu sais juste que tu es entrée en Ombre, mais une Ombre d'une intensité tellement forte que tu n'avais plus de contrôle sur rien. Pire qu'un retour en Stase. Tu ressens que c'est lié au Ka-soleil, mais pas que. C'est quelque chose de plus profond que le Ka-soleil de ton Simulacre, de plus intime. Comme si son inconscient avait provoqué cela. C'est à la fois terrifiant et fascinant pour un Prométhéen d'avoir cette sensation. D'un coup, tu prends conscience que tu sais quasiment tout du Ka-soleil de ton Simulacre, mais que tu ne sais rien de son âme...
Selenim :
Comment tu es passé de Paris à Amiens ? Aucun souvenir, blackout total. Le phénomène ressemble étrangement à une Ombre mais tu sais que les Selenim ne tombent pas en Ombre. Pourtant, en cherchant dans les quelques parcelles de consciences qui n'ont pas été détruites par le KLN, tu ne trouves rien. Peut-être une réaction du Ka-Soleil à quelque chose ? Tu ne saurais dire...
Bohémien :
Que s'est-il passé entre ton dernier souvenir et Amiens ? Bonne question, tu n'en as aucune idée. Blackout total. Par contre, tu ressens quelque chose d'étrange dans ton Épine Solaire, comme si c'était elle responsable, et qu'elle avait totalement éclipsé le reste de ta conscience, de ton Ka-soleil. Elle a pris le dessus, ton inconscient a pris le dessus. Tu ressens encore l'appel incroyable qui provoqua cela, mais c'est désormais comme le souvenir d'un rêve que l'on arrive pas à garder en mémoire. Et cela s'éloigne très très vite. Au bout de quelques secondes, c'est oublié.
Eolim :
C'est le blackout total sur la question de savoir comment tu t'es retrouvé à Amiens. Tu as vécu ce qu'il te semble être une Ombre, c'est à dire l'humain qui reprend le dessus. Mais c'était une Ombre d'une intensité inconnue jusque là. Tu réalises alors, toi qui connait parfaitement la physiologie de ton Simulacre, que tu ne sais rien de son inconscient, de sa force d'âme. Est-ce son Ka-soleil, une âme cachée ou quelque chose d'encore plus intime qui a causé l'Ombre ? Tu n'en sais rien...
Onirim :
C'est le blackout total concernant ton arrivée sur Amiens. Tu es passé en Ombre, mais une Ombre d'une rare intensité. L'instinct de survit de ton Simulacre n'avait jamais atteint une telle volonté. C'est étrange. Les Adoptés du Soleil t'ont souvent parlé de l'Ombre, mais jamais dans une telle force, une telle volonté. Soit le Ka-soleil de ton Simulacre cachait très bien son jeu, soit quelque chose l'a poussé à reprendre le dessus. Tu ne saurais pas dire quoi par contre.
Ar-Kaïm :
Que s'est-il passé pendant la "vision" ? Bonne question. Tu ne sais absolument pas comment tu t'es retrouvé à Amiens alors que tu étais à Marseille. Blackout complet.

Néanmoins, tu ressens que ce fut causé par ton Ka-soleil. Quelque chose en lui, au plus profond de ton être, t'a fait perdre le contrôle. Tu sens finalement que le Ka-soleil n'est que la surface visible de ton âme. Il y a quelque chose au delà, de plus profond, de plus inconscient, qui définit ce que tu es. Tu prends conscience que tu ne sais finalement quasiment rien de ce que tu es, autant techniquement parlant que "existentiellement" parlant. Il va falloir te découvrir toi-même, et tu sais que personne ne pourra t'y aider, sans savoir pourquoi.
La suite bientôt !
Yoann - Héritier de Babel
Avatar de l’utilisateur
Icarasht
Compagnon
Messages : 127
Inscription : 29 déc. 2012, 11:25

Re: Al-Mugawir par Icarasht

Message par Icarasht »

Voici un questionnaire donné aux joueurs pour m'aider dans la suite de la campagne, mais aussi pour les aider à comprendre ce qu'ils ont vécu :
J'aimerais, si possible avant la prochaine partie, que vous me décriviez votre ressenti sur l'intro. Voici quelques questions pour vous aider. Cela permettra d'adapter mon discours à votre perception des choses et à présenter au mieux la campagne, pour que vous profitiez pleinement de toute sa richesse.

- Quel était l'endroit visité (globalement, pas pour chaque scène) ?
- Comment fonctionnait-il (loi de la physique, de la symbolique, etc.) ?

Première scène : l'Île et la fille
- Quand se déroule cette scène ?
- Qui était la petite fille du désert ?
- Qu'attendait-elle de vous ?
- Que représentait la branche d'acacia ?
- Qui sont les meurtriers d'Hiram, que représentent-ils ?
- Que signifie cette première scène ? Qu'y avez-vous compris ?
- Qu'était l'apparition que certains d'entre-vous ont vu ?

Deuxième scène : Abd Al-rahman
- Quand se déroule cette scène ?
- Quelle est l'histoire d'Adb Al-rahman dans cet endroit ?
- Qui était-il symboliquement ? Quelles étaient ses capacités, ses pouvoirs ? Pouvez-vous dresser son portrait chinois (cf l'autre post) ?

Troisième scène : Le banquet gâché
- Quand se déroule cette scène ?
- Que s'est-il passé ?
- Que symbolisait le mariage manqué et le banquet abandonné ?
- Que symbolisait la vasque avec les larmes ?

Quatrième scène : Le jardin se meurt
- Quand se déroule cette scène ?
- Qui est la sirène ?
- Que représente la "sirène" ?
- Quel est son rôle à venir ?
- Que cherchait-elle à vous dire ?

Conclusion
- Que cherche à dire cette introduction ?
- Quel est l'enjeu de ce qui est dévoilé ?
- Pensez-vous commencer une quête, la reprendre, la sauver ?
- Quel rôle pensez-vous jouer dans cette quête ?
- Quel est l'aboutissement de la quête ?

Même si ça vous fait chier de répondre au questionnaire, il faut au moins répondre à la question suivante :
IMPORTANT
- Quelle scène ou moment, vous a le plus marqué ?
- Quels sont les symboles que vous avez observés ?
- Que représentaient-ils, à quoi étaient-il liés ?
- Quels furent les plus récurrents ?

Si vous ne savez pas répondre à tout, c'est normal. N'hésitez pas à émettre des suppositions. ;)
Yoann - Héritier de Babel
Avatar de l’utilisateur
zaraq
Apprenti
Messages : 65
Inscription : 15 févr. 2013, 00:12

Re: Al-Mugawir par Icarasht

Message par zaraq »

Merci pour ce sujet. Al-Mugawir est pour moi du domaine du fantasme, n'ayant pas pu la faire jouer au-delà du premier livre.
Tout à une fin, sauf la banane qui en a deux.
Avatar de l’utilisateur
zaraq
Apprenti
Messages : 65
Inscription : 15 févr. 2013, 00:12

Re: Al-Mugawir par Icarasht

Message par zaraq »

Icarasht a écrit :Pour le groupe, j'ai clairement dit à mes joueurs que leurs personnages devaient avoir un avis sur l'humanité, positif, négatif ou neutre ; et qu'idéalement, ils devaient s'en préoccuper. Cela signifie que j'ai conseillé plusieurs Arcanes Majeurs qui auraient de l'intérêt dans la campagne :
- Le Bateleur
- L'Impératrice
- Le Pendu
- Le Soleil
- La Maison-Dieu
- La Justice

J'ai déconseillé les Arcanes n'ayant pas vraiment d'avis sur l'humanité, comme l'Etoile ou la Roue de Fortune par exemple.
J'ai fait peu ou prou la même chose.
Ceci dit, en voyant le gueule de ton groupe de PJ... j'espère me tromper mais je pense que tu vas en baver. Que les persos "tirent dans le même sens" à propos des humains et du ka-soleil est important ; mais si c'est au prix de personnages qui ne peuvent pas se blairer entre eux...
Les joueurs ont eu du mal avec la forêt des symboles, mais je pense que c'est normal pour des gens ancrés dans le XXIème siècles. Je ne suis pas mécontent du résultat. Ils n'ont pas encore compris que :
- Le rôle ésotérique d'Abd Al-Rahman
- Le rôle ésotérique d'Hiram
- Que la sirène est la clef de la Qiyas (ils n'ont aucune idée de son rôle)
- Que la dernière scène est un futur possible
Rien que de très normal.
Ils pensent que :
- Ils doivent reprendre une quête (c'est vrai !) pour ne pas laisser s'échapper la dernière occasion de l'accomplir
S'ils pensent déjà qu'ils ont une quête à accomplir, oublie ce que j'ai dit plus haut.
Et s'ils savent déjà que c'est la quête de la dernière chance : soit ils ont déjà lu des trucs sur la campagne, soit ce sont des Tronches.
Le passage le plus fastidieux fut celui de la vasque avec les larmes.
Pareil avec mes joueurs.
Tout à une fin, sauf la banane qui en a deux.
Avatar de l’utilisateur
Icarasht
Compagnon
Messages : 127
Inscription : 29 déc. 2012, 11:25

Re: Al-Mugawir par Icarasht

Message par Icarasht »

J'ai vraiment pris mon temps pour leur donner toutes les cartes en main. Je les ai même parfois guidé d'avantage que prévu dans le livre car comprendre l'Archipel de Brume est quasiment impossible autrement.

Du coup, le joueur du Selenim, clairement le plus expérimenté de la table (MJ ayant écrit plusieurs campagnes pour d'autres jeux) m'a quand même sorti cela :
Question : Comment fonctionnait-il* (loi de la physique, de la symbolique, etc.) ? *l'Archipel de Brume

Réponse : La magie existe, mais pas comme l'entend un néphilim, elle n'est pas régis par les lois, nos lois, c'est une magie de tradition et de pensé. L'imaginaire et l'imagination ont un rôle important dans cette univers, la volonté, la foi, la ferveur prennent vie et raconte non pas l'Histoire mais une histoire fantastique ou les bon deviennent les héros et les paroles des actes. Peut etre est ce que le Ka-Soleil permet l'ensemble de cette "magie".

Du coup, mission accomplie pour lui. Mais c'est le seul de la table qui a approché la vérité d'aussi près (le gars décrit quand même pas mal ce qu'est la Qiyas dès la première séance, c'est gratifiant ! :mrgreen: ). La tournure de la phrase indique qu'il n'y a pas tricherie (et ce n'est pas le genre du joueur). Bref, je pense que c'est possible pour un joueur de comprendre, mais très difficile. À l'opposé, l'Onirim est totalement passé à côté de l'intro. L'Hydrim a aussi compris pas mal de trucs. J'attends les retour du Bohémien et de l'Ar-Kaïm.

J'ai eu aussi un gros travail préparatoire et j'ai longuement réfléchi comment j'allais présenter les choses à mes joueurs concernant l'Archipel. Je savais avant la partie quoi dire, ne pas dire et comment le dire pour les mettre sur la piste sans les assister complètement.

J'ai pris le parti qu'Aïsha dévoile le nom d'Hiram. Bon choix car la Synarche a eu une sueur froide (sachant qui il est) et que les autres sont devenu parano d'un éventuel complot maçonnique. Aïsha a également décrit la mort des assassins. Adb Al-Rahman s'est d'abord présenté comme le Miséricordieux puis comme Adb Al-Rahman lorsque les PJ lui ont demandé. Le Bohémien savait qu'il devrait aider des Immortels inconnus dans une quête.

Finalement, ces infos ne dévoilent pas grand chose mais permettent de mieux saisir l'introduction. J'ai également insisté, avant la partie, sur le fait qu'ils ne comprendraient surement rien à l'intro et que cela ne signifiait pas forcément mal faire les choses. Je leur ai dit qu'elle deviendrait plus clair au fil de la campagne pour ne pas les décourager d'entrée.
Yoann - Héritier de Babel
Avatar de l’utilisateur
Icarasht
Compagnon
Messages : 127
Inscription : 29 déc. 2012, 11:25

Re: Al-Mugawir par Icarasht

Message par Icarasht »

Suite de l'aventure !

Il y a eu une très longue discussion au Mac Do proche de la Cathédrale sur ce qu'il s'était passé, sur pourquoi s'est arrivé et comment. De plus amples présentations ont également eu lieu. Le Selenim a envoyé promener Oordenard, lui signifiant que sa nouvelle et obligée "Fraternité" n'avait pas besoin d'un boulet supplémentaire.

Le groupe a un peu galéré au début, cherchant des explications au niveau de la cathédrale. Au fil des discussions, la piste de la radio s'est dégagée. Ils arrivent au moment où Selim sort avec Chloé à ses trousses. Tout se passe comme prévu, la moto se fait percuter par le camion, les R+C embarquent Selim et... L'Ar-kaïm lance avec succès Course Temporelle. On rejoue la scène, sur les quatre R+C deux se font buter. Acculé, le Simulacre de Selim est égorgé et ce dernier retourne en Stase. Chloé se fait enlever par le Selenim. Le groupe récupère la camionnette des R+C, tire quelques informations des survivants (existence de l'EHOET) avant de les exécuter.

Ne pouvant rien tirer de Chloé et jugeant que désormais, elle en sait trop, le Selenim l'exécute froidement. "La mort n'est que le commencement d'une nouvelle existence, croyez-moi" fut sa meilleure réplique. Le groupe commence à sérieusement flipper en découvrant les bruleurs, le creuset, l’entonnoir métallique et les billes d'Orichalque. Ils devinent ce que pouvaient bien faire les R+C avec. Toutes les preuves finissent par bruler dans un champ de betteraves.

Ils se rendent ensuite chez Selim grâce à ses papiers d'identités. Là, ils découvrent qu'il protège Suleyman, que celui-ci partage sa chambre de l'EHOET avec Tarik et que les deux fréquentent souvent le Pied du Mur. Ils s'y mettent en planque et écoutent un plan d'infiltration de l'école entre Marc Espingle et Tarik qui vient d'arriver.

Fin de la partie. Pas de grosses difficultés dans ce passage.
Yoann - Héritier de Babel
Avatar de l’utilisateur
Icarasht
Compagnon
Messages : 127
Inscription : 29 déc. 2012, 11:25

Re: Al-Mugawir par Icarasht

Message par Icarasht »

Suite et fin du Cocon Adamantique !

Le groupe suit Tarik et Marc Espingle qui préparent leur infiltration de l'EHOET. Marc rentre chez lui et Tarik retourne à l'école. Les Immortels se séparent, une partie suit Marc, l'autre reste en planque devant l'école. Ceux chez Marc lui volent son dossier sur l'EHOET. Puis, Tarik et Marc se retrouvent devant l'école et s'infiltrent suivant la méthode "de la fausse copine". L'Hydrim Kabbaliste utilise Les Sombres Gouverneurs des Pouvoirs de Pestilence sur l'école pour pouvoir y rentrer tranquillement. Le groupe visite les lieux jusqu'à ce qu'ils soient interceptés par un groupe de R+C avec masque à gaz. Ils les mettent rapidement en fuite puis finissent par trouver El-Dahkil qui leur indique le passage souterrain.

Le Bohémien et l'Onirim sont blessés et peinent à avancer dans le souterrain. Ils restent avec le Selenim pour laisser le reste le temps de trouver la sortie de l'autre côté. Les R+C n'ont pas vraiment les moyens de lutter contre les Entités du Selenim et restent à distance. La première partie du groupe débouche dans le cimetière. La deuxième finit par un parvenir alors que l'eau atteignait presque le plafond du tunnel.

Après une bonne réflexion, les Immortels finissent par trouver la solution de l'énigme et rentre dans l'antre des Arkalebains. Le premiers R+C qui passent se prend une balle en pleine tête par le Selenim, ce qui poussent les autres à ne pas trop la jouer vindicatif. Grosse discussion entre le responsable du Cocon et le groupe. À chaque mauvaise réponse, le Selenim exécute froidement un R+C. Petit à petit, la discussion dérive sur la décadence de la "civilisation Nephilim" et sur l'avenir que promet l'élu à l'humanité. Le Selenim se range du côté du R+C au sujet de la condition des Nephilim. L'Eolim argumente que cet élu servira à les détruire. Le R+C rétorque que le monde ne tourne pas autours des Nephilim, qui sont déjà en voie d'extinction. En fait, les R+C se moquent totalement de ces Déchus, il n'y a l'humanité qui l'intéresse. Cela dure encore quelques minutes comme ça jusqu'à ce que le Selenim dise au R+C : "Je suis franchement d'accord avec vous, mais vous comprenez que je ne peux pas laisser un être comme celui-ci entre vos mains." avant de l'exécuter aussi froidement que les autres. Comprenant que leur sort et scellé, les R+C saborde le Cocon. Les Immortels s'empare de Süleyman, le Selenim tue tout ce qu'il peut (oui, il est sanguinaire !) et le groupe ressort quand tout explose. Tous ont été contaminé par la vapeur adamantique lors de leur fuite.

Contrairement à ce qui est écrit dans le livre, j'ai fait du R+C Nicolas JeSaisPlusQuoi un vrai initié. En effet, je ne voyais pas comment il pouvait soutenir un vrai argumentaire à mon groupe sans connaître leur nature et quelques vérités sur le Monde Occulte. Finalement, je ne regrette pas mon choix puisque les joueurs ont vraiment peur de la R+C à présent. Avant, ils la prenait plutôt comme un groupe un peu illuminé mais bien moins dangereux que du Templiers ou du Mystes. De plus, c'est la première fois qu'ils rencontrent un Initié d'un Arcane Mineur qui leur sort : "Les Nephilim, je m'en moque, votre temps est révolu, l'avènement de l'Humanité a déjà eu lieu. Je ne suis là que pour la transcender." Effet garanti !

L’ambiguïté de la situation était bien rendue. J'ai bien senti mes PJ tiraillés entre l'envie de tuer l'élu par peur de ce qu'il pourrait devenir, et en même temps la curiosité et la promesse de la sirène. J'ai vraiment apprécié ce moment.

Sinon, le Bohémien et la Prométhéenne commencent vraiment à avoir un problème avec le Selenim, trop vindicatif et Sanguinaire à leur goût. Quelques échangent houleux ont eu lieu. L'Eolim s'en moque et n'affiche aucune émotion (un Eolim quoi). L'Onirim est amusé de la situation et y assiste en spectateur intéressé. Le Selenim leur a bien fait comprendre que s'il n'agissait pas en solo, c'est car il s'est retrouvé dans la même merde qu'eux, et que ce n'est surement pas un hasard. Mais hors de question de parler de fraternité ou d'autres conneries de ce genre. :D

C'est la première fois que j'ai un joueur qui joue aussi bien le Selenim. Antipathique, morbide, horrible et détestable. Une vraie saloperie fascinée par la mort. Et pourtant, il joue dans le sens du groupe et se montre même très utile.
Yoann - Héritier de Babel
Avatar de l’utilisateur
Icarasht
Compagnon
Messages : 127
Inscription : 29 déc. 2012, 11:25

Re: Al-Mugawir par Icarasht

Message par Icarasht »

Le rythme a un peu ralenti avec les fêtes. Les joueurs du Selenim et de l'Onirim ont arrêté la campagne. En jeu, le Selenim rejette totalement la quête et disparait sans rien dire. L'Onirim, lui, est victime de la cabale R+C, il sera arrêté et emprisonné.

Dès la récupération de l'Elu, ils se trouvent une planque en attendant son éventuel réveil. Certains retournent surveiller et fouiller l'appartement de Selim et se font toper par les R+C. C'est le début de la cabale R+C. Bientôt, tous les PJ sauf le Selenim et le Bohémien (qui ont été beaucoup plus attentifs à leur discrétion) deviennent l'ennemi numéro un dans toute la France.

L'Elu se réveille, il y a discussion. Ils ne savent pas trop comment s'y prendre avec lui pour lui expliquer car il a déjà réponse à tout.
Exemple de discussions (il y a eu pas mal, qui distillent aussi le portrait chinois de l'élu) :
"- Il existe un monde invisible aux yeux du profane, que les humains ne peuvent voir.
- Je sais, mais moi je vois ce monde !
- O_o Que vois-tu ?
- Mes yeux perçoivent le réel mais mon âme sonde la signification des choses, des symboles. Derrière toute chose, je vois le symbolisme, l'explication de cet objet, son concept primaire, ce à quoi on l'associe. Lorsque je vois mon faucon, je ne vois pas qu'un oiseau, je vois la liberté, la sagesse, la fougue et l'élégance. Je saisis le sens profond de toute chose ! "

Les PJ en ont déduit qu'il percevait le monde invisible mais avec une initiation purement humaine, faite de symboles et de concepts alors que eux le voit comme des Nephilim, avec du Ka et des analogies associées. Après quelques manifestations de la fièvre solaire, ils seront encore plus convaincus :
- l'élu revient d'un cauchemar avec une entité de KLN
- il leur fait visiter très brièvement Zakaï (le PJ Kabbaliste, qui a joué les Arthuriades, reconnait le lac des Cygnes)
- il les oblige à se taire en utilisant la Qiyas

Les PJ disent que c'est comme si l'Elu était capable de manifester dans la réalité une idée, un concept. Sa peur a pris corps dans une entité de KLN. Il leurs a demandé se taire, il a voulu qu'ils cessent de parler et eux n'avaient plus envie de parler. La Kabbale est une Science Occulte reposant sur des concepts philosophiques et il a été capable de les saisir (sinon il ne pourrait pas se rendre à Zakaï). Cela les fait bien flipper ! En tout cas, moi MJ, je suis bien content qu'ils arrivent progressivement à saisir des bribes du fonctionnement de la Qiyas sans même savoir ce que tout cela signifie.

Les PJ et l'élu trouvent refuge dans la caravane du Bohémien dans le Sud. Après une manifestation de la fièvre solaire, les Bohémien disent qu'il est trop dangereux de le garder et donne un contact avec la Tempérance (mes PJ n'y avaient absolument pas pensé). Ils remontent donc sur Paris mais se font toper (l'Eolim a passé un coup de fil, dommage !). Affrontement bref et rencontre avec Azim qui exécute tous les humains témoins de la scène. Il arrive à les convaincre de se planquer dans sa cachette et leur sort tout son baratin avec les Assassins. L'Ar-Kaïm (expression mémorable : "l'autre du dieu là, je le sens pas du tout" :lol: ) a des doutes mais suit le reste du groupe. Dans la planque, attaque des créatures de Kabbale, Azim fuit avec l'élu mais les PJ le rattrapent grâce à la Lame de la Roue de Fortune du Bohémien. Après des négociations, le combat éclate. Azim est grièvement blessé et est achevé par le métamorphe solaire.

Entre temps, la Synarche a demandé de l'aide à Elmira Sanchez qui lui a proposé de venir en Espagne le temps de se faire oublier. Cela me parait d'introduire la PNJ autrement que pas une apparition étrange. La synarche va devoir se dévoiler un peu (être membre d'un arcane mineur est un désavantage !).

J'ai peiné à faire jouer ce scénario car il y a vraiment beaucoup de choses à gérer en même temps :
- la cabale R+C
- l'interprétation de l'élu qui nécessite de bien se préparer et de bien se concentrer sur chaque parole
- la nécessité de divulguer le portrait chinois de l'élu
- la fièvre solaire à gérer (son activation et ses effets)
- l'interprétation en plus d'El-Dakhil et d'Azim

C'est assez éprouvant pour le MJ d'avoir tout ça en tête en permanence. Cela demande d'être tout le temps concentré.
Yoann - Héritier de Babel
Avatar de l’utilisateur
Icarasht
Compagnon
Messages : 127
Inscription : 29 déc. 2012, 11:25

Re: Al-Mugawir par Icarasht

Message par Icarasht »

Suite ! Deux séances avec seulement deux joueurs : les deux Nephilim (Prométhéen et Chariot). L'Ar-Kaïm et le Bohémien absent.

Les Pj prennent rendez-vous dans une Demeure Philosophale de la Tempérance. Il faudra deux rencontres préalable avant que Suleyman et la responsable de la Tempérance (j'ai pris la chef de la section des hôtes du codex) ne puissent se voir.

Les négociations finissent par aboutir par la révélation du labyrinthe des pas immobiles en échange d'un suivi de l'élu par l'Arcane. Ce suivi va me permettre d'introduire le médecin du Soleil et son apprenti (un nouveau PJ) en Espagne.

Les PJ se rendent donc sur place pour effectuer le rituel. C'est plutôt moyen et le gardien des lieux va grandement aiguiller le rituel. Cela m'a permis d'illustrer à mes joueurs la manière de penser à avoir pour réussir dans la quête. En effet, ils avaient tendance à caractériser Suleyman lui-même, et pas les symboles qu'on pouvait lui attribuer. Il m'a fallu modifier leur démarche symbolique pour qu'ils appréhendent mieux les fondements de la Qiyas.

Fin du rituel, la Muwassah est chantée et désigne Cordoue comme leur prochaine destination. Cela tombe bien, c'était déjà plus ou moins là qu'ils voulaient se rendre pour en apprendre plus.

Sur place, en faisant un peu de tourisme, ils tombent sur Salomon (qui reste anonyme) qui leur révèle qu'il est le premier questeur et qu'ils sont ceux qui prendront son relai. Quelques échanges où Salomon reste évasif. Ils se proposent d'être leur mentor dans cette quête.

Ensuite, rencontre avec Elmira Sanchez à bord de sa limousine (la rencontre à été arrangée avec la synarche du groupe). Elle leur fait comprendre que leur bordel en France n'arrange pas ses affaires (la synarche comprend qu'elle parle du plan Roi des Rois) et qu'ils devraient collaborer gentiment pour ne pas subir les même déboires avec les autorités espagnoles.

Prochaine séance, intégration d'un nouveau PJ. Faërim mage, adopté du Soleil (il n'y a que le Sentier d'Or pour atteindre l'Agartha) et plutôt humaniste. Il sera l'apprenti du docteur envoyé par la Tempérance pour ausculter les évolutions du Ka-soleil de Suleyman. Le docteur demandera à son apprenti après la "visite" de rester avec les PJ au cas où. Le groupe, ayant réalisé un pacte de Ka avec la Tempérance, n'aura pas vraiment le choix... :mrgreen:
Yoann - Héritier de Babel
Avatar de l’utilisateur
Icarasht
Compagnon
Messages : 127
Inscription : 29 déc. 2012, 11:25

Re: Al-Mugawir par Icarasht

Message par Icarasht »

La suite en Espagne donc ! Les joueurs continuent de tourner, je perds l'Ar-Kaïm et le Bohémien. Le premier doit retourner auprès de sa famille pour la préserver. Il doit surement dormir en prison à l'heure qu'il est. Le Gitan a accompli sa mission, trouver la caravane At-Tauriq et la protéger. Deux nouveaux persos intègrent la partie :
- Un Phaërim Mage adopté du Jugement (merci Grégoire pour avoir signalé que l'Osmose Solaire existait, c'est précisément ce qu'il cherchait) - Le joueur connait l'univers de manière superficielle
- Une Pyrim Alchimiste adopté de la Maison Dieu - La joueuse ne connait rien l'univers mais a déjà fait du JDR

La rencontre avec la Pyrim est... pyrimiesque. Les PJ sont dans un hôtel de Cordoue et le Pyrim débarque sans aucune forme de diplomatie en demandant : "Je recherche un certain Azim et un livre nommée les Jardins invisibles des géométries. Que savez-vous ?" Une fois ces présentations faites, elle décide de coller les PJ car elle n'est pas convaincue. Elle insiste sur le fait d'obtenir leur entière collaboration, il n'est pas bon d'avoir la Maison-Dieu en ennemi.

Le groupe a également rendez-vous, sur demande de la Tempérance, avec Hidalgo et son apprenti. Après son petit manège, il dit qu'il va enquêter sur ce cocon adamantique et laisse son apprenti, le Phaërim PJ, avec le groupe pour étudier l'évolution de Souleyman.

Les PJ commencent ensuite par visiter les lieux historiques de Cordoue. L'Alhambra tiendra longtemps comme fausse piste. Finalement, c'est Armilla, la Selenim qui leur donne la piste de Rodrigo Fuentes en échange d'un assouvissement sur Suleyman. Il est peu probable qu'elle devienne leur allié tellement ils ont eu peur d'elle.

Après quelques échanges, Rodrigo les emmène à Madinat Al-Zahra. Visite puis rencontre avec les Bohémiens. Rodrigo se fait renvoyer sans aucune finesse par la Pyrim. Elle lui donne quand même du fric et lui fait clairement comprendre que c'est également pour acheter son silence.

Puis l'accord, le rituel et l'échec ! Nous finissons sur un gros échange hors-jeu pour faire le point. Je leur présente, en leur posant les bonnes questions, les bases de la Qiyas. Ils savent donc, à ce stade, que la Qiyas nécessite un Accord entre des Miroirs et les Qiyasim. Ensuite, cette Accord permet de déclencher des Résonances. Ils finissent en me demandant : "Mais comment on fait ? L'exemple de Suleyman était un peu léger...". Je leur dis qu'ils n'ont fini que la première partie de la campagne. :p

Pour la suite, deux joueurs intègrent la table la faisant revenir à 6, comme à l'origine. Un Manouche d'At-Tauriq et surement un Ar-Kaïm. Ils connaissent tous les deux l'univers de manière superficielle.
Yoann - Héritier de Babel
Répondre